INCAMAZONIA

Le film documentaire d’aventure de Thierry Jamin et Alain Bonnet.

Et si nous vivions bientôt l’époque de la découverte de la plus mythique des cités perdues sud-américaines ?

Synopsis: Depuis près de vingt ans, Thierry Jamin, explorateur et chercheur français, parcourt sans cesse la forêt amazonienne du Pérou sur les traces de la grande cité perdue des Incas: « Païtiti » . Là bas, son nom est encore synonyme d’un « El dorado » perdu quelque part dans la forêt à l’ombre des sommets enneigés de la cordillère des Andes. Une vingtaine d’expéditions en vingt ans d’exploration, une trentaine de sites époustouflants découverts, mais aussi des procès, la prison et des menaces. Vingt ans de rencontres… Mais toujours le même but : découvrir Païtiti ! .

Incamazonia, les aventuriers de la cité perdue, l’opus 1 de Jungle doc production

Thierry Jamin, chercheur et explorateur français en Amazonie péruvienne, et Alain Bonnet, gérant de l’Agence de communication Prodiris à Muret, tout 2 membres de l’institut Inkari Cusco, ONG pour la recherche scientifique, la protection et la mise en valeur de sites archéologiques existant sur le territoire péruvien, créent la société Jungle production en 2009. Forte d’une équipe de partenaires (animateurs 3D, voix off, compositeur de musiques), de la présence sur le terrain de cadreurs, logisticiens, et grâce aux moyens matériels (station de montage, cabine son, etc), Jungle Doc Productions est autonome pour ses productions.

Riches de centaines d’heures de « Rushs » vidéos, tournés durant ces vingt ans d’expéditions à la recherche d’indices de la présence permanente des Incas dans la Jungle Amazonienne ainsi que leur cité encore secrète « Païtiti », nos deux passionnés produisent et réalisent un film de plus de 4h en trois opus. Le premier, tout juste finalisé, sera présenté en France dés la mi-septembre 2019. Plus qu’un documentaire, c’est un vrai film d’aventure consacré aux recherches et aux découvertes de Thierry et ses équipes de 1999 à 2012. L’aventure humaine d’une équipe qui explore des lieux où personne n’est encore allé, avec des personnages hauts en couleur et de forte personnalité, enthousiastes et motivés par la recherche de ce Graal de l’archéologie sud-américaine. Des découvertes, des joies, des déceptions, des rencontres avec les tribus natives… Tout cela sur des musiques originales signée Michel Wiklacz. Un film pour tout public à ne pas rater !

La bande annonce

Les dates et lieux de présentations de l’opus 1

Alain Bonnet sera en tournée en France pour présenter le Film en septembre/octobre 2019. Film de 1h26 suivi d’un échange avec le public. Réservez vite vos places! :

Dijon (21) – Samedi 14 et dimanche 15 septembre – 16h00
Palais des Congrès de Dijon – Salon Paraexpérience
Contact : salonlegendaria@gmail.com / 06 50 63 71 85
Réservation : https://www.weezevent.com/paraexperience-3

Morestel (38) – Mardi 17 septembre – 20h30
Cinéma Le Dauphin
Téléphone : 04 74 80 05 86

Plouharnel (56) – Samedi 21 septembre – 20h30
Le Pôle des Menhirs de Plouharnel
Contact : megalithes.info@gmail.com / 09 53 18 9000
Inscription/Réservation : www.megalithes.info

Rennes les Bains (11) – Vendredi 27 septembre – 21h00
Foyer municipal de Rennes-les-Bains
Participation : 10 €
Contact : https://www.hor-online.com
Réservation : cliquez ICI.

Nouvelles dates

Bordeaux (33) – 24 novembre 2019

Projection et présentation du film en présence de l’explorateur français Thierry Jamin et Alain Bonnet, suivie d’un échange et d’un débat avec le public. Rendez-vous le 24 novembre au cinéma du Haillan. Plus d’infos : https://surlespasdhypatie.fr/24nov-thierryjamin-incamazonia

Muret (31) – 05 Décembre 2019
Cinéma Véo 20H30 – INCAMAZONIA A MURET
Le cinéma Véo accueillera la projection en présence de Thierry Jamin et Alain Bonnet. A l’issue du film, Thierry Jamin et Alain bonnet répondront aux questions du public. Cinéma Le Véo à Muret : 49 Avenue d’Europe, 31600 Muret – 05 34 47 85 55. Attention: Projection unique! Réservez vite vos places!
https://www.veocinemas.fr/veo-muret/

Thierry Jamin, réalisateur d'Incamazonia.
Thierry Jamin, réalisateur d’Incamazonia.
Alain Bonnet, réalisateur d'Incamazonia.
Alain Bonnet, réalisateur d’Incamazonia.

l’opus 2

le deuxième opus, “Incamazonia, dans l’enfer vert amazonien”, retrace les expéditions et aventures de Thierry Jamin et de ses équipes de 2010 à 2014, dans les vallées de « Lacco Yavero » et de « Chunchusmayo » et dans la « selva » du sanctuaire national de « Megantoni ». Des décors de cinéma, mais pour le coup, bien réels et naturels, des découvertes de sites archéologiques dont personne n’avait idée, mais aussi des joies, des peines, et au final la conviction que la découverte majeure tant espérée est toute proche. Tout comme le premier opus, sur une musique exceptionnelle du compositeur Michel Wiklacz, ce documentaire d’une durée de 1h30 se regarde comme un film d’aventures à la différence que cette fois ci, vous êtes plongé directement dans la réalité de l’aventure sur le terrain. Sortie et présentation probable en 2020.

Païtiti « El dorado », la légende

En 1532, lorsque les Espagnols arrivent en terre Inca, l’empire est en déclin car déchiré par une guerre civile qui oppose deux clans, tous deux menés par Huscar et Atahualpa, fils du dernier empereur Huayna Capac, qui se disputent le trône. Le conquistador Pizarro, grâce en partie à cette instabilité, arrive à capturer l’empereur Atahualpa qui vient de prendre le contrôle de l’empire suite à une victoire contre les troupes de son frère. L’empereur Inca propose à Pizarro une rançon contre sa libération. Atahualpa promet de faire remplir entièrement d’or la salle dans laquelle il est prisonnier, plus deux autres salles d’argent et tout cela en 1 mois. L’or et l’argent affluent des 4 coins du Tawantinsuyo, mais Atahualpa voyant que Pizarro ne le libère toujours pas, lui propose une deuxième rançon encore plus importante. La Coya, l’épouse de l’empereur, est chargé de récolter et convoyer cette rançon d’or incroyable. On parle d’une caravane de 10 000 lamas chargés d’or en route depuis Cuzco vers Cajamarca au nord où Pizarro maintient Atahualpa captif. Mais Pizarro, soucieux d’en finir vite avec sa conquête avant de se faire devancer par des « concurrents », exécutera Atahualpa avant même le paiement de la deuxième rançon. La Coya, en route vers Cajamarca avec la cargaison du fabuleux trésor et apprenant l’exécution de l’empereur fait marche arrière. C’est à partir de là que commence la légende de Païtiti « el dorado ». Le convoi serait parti en direction des profondeurs de la jungle amazonienne de la région de Cuzco pour y cacher l’or. C’est ce que racontent certains chroniqueurs de l’époque et les natifs locaux de cette zone amazonienne parlent de lieux sacrés en évoquant aussi le nom de « Païtiti ». Il y a t’il quelques part caché dans l’enfer vert de la jungle une cité Inca ou pré-Inca secrète? Païtiti fut recherché durant des années par les conquistadors Espagnols, et encore de nos jours, mais sans succès. Alors mythe ou réalité ?

Ecoutez Thierry Jamin vous en parler avec sa passion débordante, communicative et sincère ! …

Païtiti par Thierry Jamin au micro de Gaoron TV

Vous envisagez de voyager au Pérou? À lire également

Retrouvez et achetez toute les aventures et recherches passionnantes de Thierry Jamin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s