Que voir au Nord du Pérou : Top 5 des incontournables

Plage de Mancora. Voyage Pérou.

De Trujillo, sur la côte Pacifique, à Máncora plus au Nord, en passant par Chiclayo, Chachapoyas en bordure de la forêt amazonienne et Cajamarca au cœur de la cordillère des Andes, le Nord du Pérou présente un florilège de sites remarquables à voir et à ne pas manquer.

Souvent délaissées et moins visitées, les régions du nord du Pérou sont pourtant très riches culturellement et possèdent de nombreux sites archéologiques à visiter. Berceau des civilisations pré-Incas, elles ont été habité par les cultures Lambayeque ou Sican, Mochica (Moche), Chachapoyas et Chimú . Sur la côte, entre Chiclayo et Mancora à l’extréme nord, là où les eaux sont les plus chaudes, se trouvent les plus belles plages du Pays, paradis des baigneurs, surfeurs et kitesurfeurs. Voici donc 5 destinations incontournables lors d’un voyage et séjour dans le nord du Pérou.

Que faire et visiter au nord du Pérou

Trujillo

Capitale de la région de La Libertad, Trujillo se trouve dans la vallée du fleuve « Moche » au Nord Ouest et à quelques kilomètres de l’océan. Elle est la troisième plus grande ville du Pays et possède son Aéroport. Beaucoup de touristes y font juste étape pour partir visiter les sites archéologiques importants des environs, mais la ville possède son charme et notamment les rues du vieux Trujillo avec leurs églises d’époque coloniale.

Ne manquez pas de visiter la cathédrale et les nombreuses églises qui jouxtent la Plaza de Armas, ainsi que la Casa Ganoza Chopitea, appelée aussi la casa de los leones, un édifice remarquable d’architecture coloniale. Pour les amoureux de civilisations précolombiennes, le Museo de Arqueologia retrace 14 000 d’histoire en mettant un point d’honneur sur les civilisations Mochica, Chimu et Inca.

Cathédrale de Trujillo.
Cathédrale de Trujillo.

Sur place en ville, de nombreuses agences et Tours opérateurs vous proposent des journées guidées pour aller visiter à 8 km de la ville, la Huaca del sol y de la luna, le temple du soleil et le temple de la lune, appartenant à la culture Mochica. Il s’agit de pyramides construites en briques d’adobe. Le Temple du soleil  serait la plus grande structure précolombienne du Pérou et aurait eut une fonction religieuse, alors que le Temple de la lune aurait eut une fonction administrative.

Sur la route entre Trujillo et la station balnéaire de Huanchaco se trouve la cité de Chan Chan, ancienne capitale de l’empire Chimú, elle est la plus grande cité d’Amérique du sud construite en adobe.

À savoir : Il est possible dans la même journée de visiter la cité et d’aller à la plage à Huanchaco.

Cité de Chan Chan, capitale de l'empire Chimú. Trujillo.
Cité de Chan Chan, capitale de l’empire Chimú. Trujillo.

Cajamarca

Située sur les hauts plateaux du nord du Pérou, Cajamarca est la capitale de la région du même nom. Cette ville chargée d’histoire est connue pour avoir été le lieu d’un événement majeur dans l’histoire de la conquête espagnole en 1532, la bataille de Cajamarca. Il s’agit de l’attaque menée par Pizarro et ses hommes contre les troupes Incas, une embuscade qui coûtera la vie à des milliers d’hommes Incas et permettra à Pizarro de capturer l’Inca Atahualpa.

À visiter en ville, en plus de la belle cathédrale sur la plaza de Armas, « El cuarto del rescate » la salle de la rançon, petit bâtiment d’architecture Inca où fut emprisonné Atahualpa. On peut encore y voir la marque indiquant l’endroit où Atahualpa posa sa main pour montrer à Pizarro la quantité d’or qu’il promettait de lui remettre en échange de sa libération.

la salle de la rançon, Cajamarca.
la salle de la rançon, Cajamarca.

Ne manquez pas de visiter à 6 km de la ville « Los Baños del Inca » les bains de l’Inca. Des sources d’eaux chaudes aujourd’hui aménagées en station thermale, endroit où Atawallpa aimait passer du temps à se baigner.

Voyage Pérou. Les bains de l'Inca.
Les bains de l’Inca.

Non loin de là, vous pourrez aller admirer les « Ventanillas de Otuzco » fenêtres de Otuzco, un site archéologique sur 4000 m2. Ce sont des cryptes funéraires taillées dans la roche volcanique. Les archéologues attribuent le site à la culture Cajamarca de 50 av. JC à 500 environs, un peu avant la culture Moche.

Les ventanillas de Otuzco à Cajamarca.
Les ventanillas de Otuzco à Cajamarca.

Chachapoyas et Kuélap

Petite ville tranquille, Chachapoyas dans la région d’Amazonas fut fondée au début de la conquête espagnole. Elle fut à l’époque un carrefour commercial important entre la côte et la jungle. Entourée par de vastes étendues de forêts tropicales, la ville est le point de départ de nombreux Treks vers les sites archéologiques de la région qui fut autrefois habitée par la culture Chachapoyas (le peuple des nuages).

À faire et à voir en ville : Visitez « l’Instituto Nacional de Cultura » Musée national de la culture, un petit musée très intéressants d’artefacts préhispaniques et de momies découvertes dans la région. Vous pouvez également prendre un taxi ou un « colectivo » pour sortir de la ville et vous rendre sur le Mirador de Luya Urco ou encore le Mirador Huanca qui vous offriront un beau panorama et point de vue sur la ville et la vallée d’Utcubamba, la rivière principale de la zone.

Allez admirer « la Catarata de Gocta« , classée parmi les plus hautes, cette cascade est restée longtemps ignorée par les explorateurs et l’état péruvien, aujourd’hui c’est un incontournable à voir dans la région. Le plus facile et commode pour aller visiter cette cascade est de faire appel à un Tour Opérateur qui pour 30 Soles environ vous fera bénéficier du transport et guide pour effectuer la randonnée de 2 heures jusqu’à la cascade.

Les chutes de Gocta, dans la région de la ville de Chachapoyas.
Les chutes de Gocta, dans la région de la ville de Chachapoyas.

 À savoir : Avec ses 771 m de haut, elle est la cinquième cascade plus haute au monde.

 À 60 km au sud de la ville dans le district de Santo Tomás, vous pourrez visiter l’impressionnante Nécropole de Revash aussi appelée « mausolées de Revash ». Il s’agit d’un site funéraire du peuple Chachapoyas constitué de groupes de petites maisons construites à 2800 mètres d’altitudes sur une falaise. Il abritait les momies de la haute société Chachapoyas.

Les mausolées de Revash, culture Chachapoyas.
Les mausolées de Revash, culture Chachapoyas.

Dans la partie sud de la région d’Amazonas à 3 h de route de la ville de Chachapoyas se trouve le site le plus emblématique de la région et de la culture Chachapoya : La forteresse de Kuélap. Elle à été construite sur une crête dominant la vallée de la rivière Utcubamba entre 500 et 1490. Cette monumentale cité en pierre est un peu ce que Machu Picchu est pour la culture Inca. Découverte en 1843, les archéologues affirment qu’il avait fallu plus de pierres pour édifier cette forteresse que la plus grande pyramide d’Egypte. Pour visiter Kuélap le plus simple est de participer à un circuit guidé depuis la ville de Chachapoyas.

Forteresse de Kuélap , Culture Chachapoyas.
Forteresse de Kuélap , culture Chachapoyas.

À savoir : Les Chachapoyas ne furent jamais complètement soumis par les Incas. De ce fait, le Quechua n’est pratiquement pas parlé dans la région.

Chiclayo

À 200 km au nord de Trujillo se trouve Chiclayo, principale ville de la région de Lambayeque. Ce territoire fut occupé par la civilisation Moche/Mochica du ier au viie siècle qui donnera en suite naissance à la la civilisation Sicàn ou Lambayeque. Surnommée « la ciudad de la amistad » la ville de l’amitié, la population est très accueillante et hospitalière envers les touristes et voyageurs.

Ne manquez pas de voir en ville le célèbre « Mercado de Brujos » marché des sorciers, en référence aux nombreux Chamans que comptent la ville et la région. Un marché haut en couleurs regorgeant d’herbes médicinales en tout genres, divers élixirs, amulettes et autres curiosités. À 20 minutes de la ville se trouvent les plages de Puerto Eten, Pimental qui est la station balnéaire la plus chic du coin et Santa Rosa, bourg de pêcheurs où on peut y voir des barques en roseaux, les fameux « Caballitos de Totora« . Bien entendue, les restaurants ne manquent pas pour déguster les bons « Cebiches » et autres spécialités culinaires.

"Caballitos de Totora", barques de pêcheurs sur la plage.
« Caballitos de Totora », barques de pêcheurs sur la plage.

À 30 km de Chiclayo près du village de Sipán, la Huaca Rajada est le plus grand site funéraire de la culture Mochica/Moche. C’est là que fut découvert le fameux tombeau du Seigneur de Sipán, un très haut dirigeant Moche. Cette découverte est considéré comme l’une des plus importante du Pérou avec le Machu Picchu. Il est bien sur possible de visiter le site où se trouve aussi sur place un musée, le « Museo de sitio Sipán« . Les pièces les plus importantes découvertes dans les sépultures sont elles conservées au « Museo Tumbas Reales de Sipán » à quelques kilomètres de là dans la ville de Lambayeque.

Reconstitution de la tombe du seigneur de Sipán, culture Mochica. Chiclayo.
Reconstitution de la tombe du seigneur de Sipán, culture Mochica. Chiclayo.

 À savoir : Les musées au Pérou sont fermés le lundi, à savoir avant de réserver.

Máncora

Après les villes historiques de Trujillo, Chiclayo, Cajamarca et Chapachapoyas, direction Máncora et ses plages !

Plage à Máncora.
Plage à Máncora.

On accède à Máncora en utilisant les traditionnels bus car c’est le seul moyen de transport en commun pour y arriver. Il y fait chaud toute l’année ! Environ 28 à 30 degrés pour le mois de juillet avec une eau bien souvent à plus de 23 degrés, ce qui fait d’elle l’une des stations balnéaires du pays des plus prisées.

En ville, peu de voitures circulent et on se déplace surtout, comme dans beaucoup de petites villes du Pérou en moto taxis. On y trouve des restaurants, des bars, des salons de massage, des discothèques, des petites boutiques en tout genre et bien entendu un marché à souvenirs.

Comme dans toute cette région de la côte Nord, le plat typique est le Cebiche. Poissons et crustacés sont très prisés sur le port de Màncora où vous pouvez acheter la pêche du jour auprès des pêcheurs locaux.

Pour les baignades et le farniente c’est à « Pocita » que ça se passe, pourquoi Pocita ? et bien tout simplement parce que c’est un endroit absolument paradisiaque, cette plage a été élue comme la plus belle plage du Pérou.

De juillet à octobre, plusieurs centaines de baleines à bosse descendent d’Antarctique jusqu’au nord du Pérou pour se reproduire dans le secteur. Il est alors possible de les observer des fois même depuis le rivage, mais le mieux et de louer une excursion en bateau.

Considérée comme la Ibiza péruvienne, cette station balnéaire de la région de Piura est connue pour ses plages et ses grosses vagues qui attirent les surfeurs, Kitsurfeurs mais aussi fêtards et amoureux des « Dancefloors ».

Mieux qu’un long discours, jugez plutôt en images :

.

Acheter les meilleurs guides de voyage

Vous partez en voyage au Pérou ? Lisez également :

4 réflexions au sujet de « Que voir au Nord du Pérou : Top 5 des incontournables »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s