Les dangers et risques lors d’un voyage au Pérou

Dangers Voyage Pérou

Un voyage dans un pays lointain et pour plusieurs jours ne s’improvise pas et ne se prend pas à la légère. Il est préférable et recommandé de s’informer sur les dangers et les risques afin d’éviter des déconvenues et voir ses vacances gâchées. Bien que le Pérou ne soit pas un pays plus dangereux qu’un autre, vous trouverez ici toutes les informations qu’il faut connaitre en termes de sismologie, risques naturels,santé, délinquance, ainsi que quelques conseils utiles pour préparer votre voyage.

Les risques naturels

Séismes

Situé dans une région sismique, le Pérou est sujet aux tremblements de terre. On en dénombre plusieurs tous les ans et bien heureusement d’intensité très faible à faible. Le pays a connu dans le passé des séismes importants et meurtriers, mais ils restent rares. La population est préparée en cas de tremblement de terre. Régulièrement dans les lieux publics, au travail et dans les écoles, sont effectués des exercices d’évacuations. Le progrès faisant son oeuvre aussi au Pérou, dans les villes, les nouveaux bâtiments sont construits aux normes para-sismiques en vigueur dans le pays.

Conseils :

En cas de séisme, la première des choses à faire et de rester calme car bien souvent le premier des dangers est la panique. Si vous êtes à l’extérieur éloignez vous des bâtiments et édifices lorsque c’est possible. Au Pérou dans les villes et villages, il existe de très nombreuses places. A défaut d’être à proximité d’un espace dégagé, il existe souvent en dessous des bâtiments des zones sécurisées indiquées par une affiche, un « S » blanc sur un fond vert, pour se mettre à l’abri. Ces zones se trouvent généralement sous de grosses arcades, linteaux de murs porteurs, linteaux de portes d’entrées. Si vous êtes à l’intérieur, restez calme et suivez les consignes d’évacuations lorsque vous êtes dans des lieux publics, hôtels, restaurants, banques… Ces lieux possèdent aussi bien souvent à l’intérieur des zones « S ».

Affiche zone "S", zone sécurisé en cas de séisme.
Affiche zone « S », zone sécurisé en cas de séisme.

Les risques d’inondations et glissements de terrains

Dans l’hémisphère sud l’été, de décembre à mars, c’est la saison des pluies. Il pleut beaucoup au Pérou dans sa partie Andine et Amazonienne. Un courant côtier saisonnier et chaud surnommé « el Niño » apporte, selon les années et l’intensité du phénomène, un surplus d’humidité et de précipitations très importantes, ce qui des fois provoque des inondations impressionnantes. Les rivières en crues débordent et beaucoup de routes peuvent être coupées pendant plusieurs jours. La partie occidentale ou versant Ouest de la cordillère des Andes étant plutôt aride est déboisée, les cumuls de pluie provoquent par endroits des glissements de terrains, coupant aussi des routes. Lorsque ces glissements de terrains finissent dans les cours d’eau, certaines rivières et fleuves se transforment en torrents de boue pouvant faire beaucoup de dégâts comme lors d’un précédent épisode particulièrement fort en 2010. Les péruviens appellent ces coulées de boue des « Huaycos » Ceci dit, la population étant habituée à ce phénomène, les dégâts sont le plus souvent seulement matériel.

Conseils :

A moins que votre circuit et séjour se concentre uniquement sur la côte ou là le climat permet de passer d’agréables vacances sous le soleil, il est déconseillé de voyager au Pérou pendant la saison des pluies entre Décembre et Mars. Imaginez un peu le tableau si vous visitez le Machu Picchu sous une pluie battante et que vous vous retrouvez bloqué plusieurs jours à « Aguas Calientes » (Machu Picchu village) à cause des voies d’accès coupées par les intempéries … Ceci dit, si votre programme prévoit une excursion de quelques jours en terre Andine, il vous faudra être prévoyant, consulter la météo et se tenir informé régulièrement via les principaux médias nationaux. Quant à l’Amazonie en saison des pluies, impensable !

Impressionnant "Huayco" en 2010 à "Aguas Calientes". Cuzco.
Impressionnant « Huayco » en 2010 à « Aguas Calientes ». Cuzco.

Santé

Le Pays étant situé dans la zone tropicale de l’Amérique du Sud, le majeur risque est lié aux maladies transmises par les moustiques comme la dengue , le paludisme et la fièvre jaune. Ceci dit, ces maladies sont très peu courantes dans les régions tempérées du pays et le risque d’attraper ces maladies et pratiquement nul si vous séjournez uniquement sur la côte et la partie centrale (les Andes) du pays. Beaucoup de sites très touristiques se situent dans la cordillère des Andes qui couvre une très grande partie du pays. Avec ses altitudes souvent bien supérieures à 2500 mètres, il n’est pas rare d’éprouver le mal d’altitude, plus communément appelé là-bas le « soroche ».

Concernant la consommation de nourriture, de façon générale, dans les hôtels et les restaurants, la qualité est de rigueur et les produits alimentaires sur les marchés sont frais. En revanche, ce n’est pas toujours le cas en ce qui concerne les vendeurs ambulants qui vendent de la nourriture et des plats à emporter à base de fritures. Bien souvent les huiles sont sur-utilisées et anciennes ce qui peut provoquer des intoxications.

Conseils :

Hors établissements de restaurations, privilégiez la consommation d’eau minérale en bouteille et limitez les achats de nourritures et plats préparés par les vendeurs ambulants. Afin de limiter les effets du « soroche », choisissez lorsque c’est possible un circuit prévoyant une montée en altitude par pallier afin de s’acclimater. Proche de la zone Amazonienne protégez vous efficacement contre les piqûres de moustiques. Les vaccins sont efficaces à partir de 2 semaines après l’injection, anticipez et consultez votre médecin bien avant votre départ et faites lui part de votre intention de voyager au Pérou.

Délinquance

Bien que la sécurité se soit bien améliorée depuis quelques années au Pérou et notamment à Lima, la petite criminalité urbaine reste élevée. Du fait d’être un pays très touristique, les lieux fréquentés comme les marchés, les gares routières, les fêtes, sont le terrain de prédilection des voleurs à l’arraché, pickpockets… A Arequipa par exemple, mais aussi à Lima ou dans d’autre villes touristiques, sévit le phénomène des faux taxis donnant lieu à des enlèvements dans le but de dévaliser les voyageurs. Certaines zones sont considérées comme très dangereuses du fait de la présence de narcotrafiquants. Bien heureusement ces zones sont peu étendues, très localisées et se limitent à des secteurs assez isolés dans la forêt Amazonienne.

Conseils :

Le premier conseil et le plus important est d’éviter d’afficher des signes de richesses. Laissez bijoux, montres de valeurs à l’hôtel et encore mieux chez vous. Sur les marchés et les lieux où il y a de la foule, portez votre sac à dos sur la poitrine, ne rangez rien dans vos poches arrières de pantalons et rangez votre appareil photo lorsque vous ne vous en servez pas. Ayez toujours sur vous vos papiers d’identité, passeport, mais prenez soin de laisser à l’hôtel ou dans le lieu de résidence des copies. Prenez toujours des taxis officiels lorsque c’est possible et à la fin de la course, ne sortez jamais avant le chauffeur lorsque vous avez des bagages dans le coffre. Évitez la vallée haute du Río « Huallaga », entre « Tingo María » et « Juanjui » et la vallée du Río « Apurímac », près d’Ayacucho, où se concentre la majorité de la culture illégale de coca. Zone très active du trafic, la frontière entre le Pérou et la Colombie est potentiellement très dangereuse et à éviter si vous décidez d’un voyage seul auto-organisé.

Vous envisagez un voyage au Pérou ?

Acheter les meilleurs guides de voyage au Pérou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s